Virgil Abloh

La mode inclusive perd ce soir un allié et moi, une source d’inspiration. J’aimais tant son travail.

Virgil Abloh était un game changer, que je suivais parce que je croyais fermement en sa capacité à changer la mode, de l’intérieur, en partant de ce bastion bien plus conservateur qu’il n’y paraît, qui donne le ton : le luxe. Il faut mesurer ce que cela représente pour cette industrie que d’avoir à la tête d’une de ces plus puissantes maisons un homme tel que Virgil Abloh.

« Everything I do is for the 17-year-old version of myself »

Virgil Abloh

Parmi toutes ces réalisations, celle-ci me restera toujours en tête : le costume de Spike Lee lors de sa présidence du festival de Cannes en 2021. L’audace. La maîtrise de tous les codes et de toutes les tendances. Une tenue qui disait tout du personnage qui la portait si bien, de la complicité mêlée d’admiration entre ces deux hommes, de l’époque.

Et tout surtout de Virgil Abloh.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :