Grandiose, les bijoux inclusifs

On parle souvent de la difficulté des trouver des vêtements tendances quand on porte une grande taille. Malheureusement, cette discrimination (oui, c’en est une) s’exerce aussi pour les accessoires. Quand on s’habille en grande taille, pouvoir aller au bout d’une tenue en ajoutant ceinture, chaussures et bijoux de notre choix est une gageure. J’imagine qu’en grattant un peu, je pourrais ajouter les sacs à cette liste. Peut-on porter tous les sacs en bandoulière quand on est plus size ? Oui, à condition de les porter sous les aisselles ah ah.

Avant de poursuivre, faisons un constat pragmatique : il y a plusieurs façon d’être gros mais souvent, le surpoids impacte aussi nos pieds, nos doigts, nos cous, nos poignets… Et là aussi, nos mensurations sont « hors normes », ou disons plutôt non prises en compte par l’industrie de la mode.

J’adore les bijoux. Je trouve qu’ils suffisent à twister totalement une tenue. J’aime particulièrement les boucles d’oreille. Mais… Est-ce que par hasard cet amour viendrait en partie du fait que c’est le plus simple des bijoux à trouver ? Ce serait inconscient de ma part mais ce n’est pas à exclure. Au moins, quand j’achète des boucles d’oreille, je ne cours pas le risque d’entendre une remarque pénible de la part de la vendeuse. Quoique, je m’avance peut-être car le fameux « oui mais avec vos joues gonflées ou votre cou épais…  » est possible. Nous ne sommes jamais totalement à l’abri…

« Considère-t-on qu’une femme parce qu’elle est grosse n’a donc aucune raison de vouloir se mettre davantage en valeur, en portant des bijoux par exemple ? »

Pour quelles raisons serait-il difficile de produire des bijoux grandes tailles ?

Aucune idée. Je pense plutôt à des préjugés marketing qu’à des problèmes de production. Pourquoi une femme qui a honte d’être grosse aurait envie de se faire belle en se parant de bijoux ? Fatigue.

Une femme qui porte des vêtements plus size a aussi des évènements dans sa vie figurez-vous tels que fiançailles, mariage… Je n’ai pas cité ces deux évènements au hasard, ce sont ceux qui nécessitent le graal quasi inaccessible pour une grande taille : une bague ! Pour avoir une idée de ce que grandes tailles veut dire, il faut se familiariser un peu avec les tailles de bagues. Je recommande cet article trouvé sur le site de Gemmyo : Connaître sa taille de bague. On apprend donc que les tailles « normales » pour une bague pour une femme sont entre 50 et 54 soit entre 15, 9 et 17,2 mm de diamètre.

Puisque mon crédo est le shopping en boutique quand on est plus size, je me suis rendue pleine d’espoir (non) chez les bijoutiers présents dans les centres commerciaux et les rues commerçantes, du moins en région parisienne, pour trouver une bague : Marc Orian, Histoire d’or, Cléor… Sans surprise, choux blanc. Un détour par Pandora ou Swarovsky, choux blanc également. Claire’s, Balaboosté, les bijoux fantaisie seraient peut-être plus inclusifs ? Non, ils ne sont pas davantage favorables aux grandes tailles.

Alors, où trouver des bijoux grandes tailles ?

Je me suis donc rabattue sur Internet où j’ai fait une jolie découverte : Grandiose, une bijouterie grandes tailles en ligne. La marque propose sur son site un ensemble de bijoux classiques ou dans l’air du temps qui devraient permettre à chacune de trouver son bonheur. Bagues, bracelets, colliers,… à des prix maîtrisés. Pour en apprendre un peu plus sur cette marque de bijoux spécialisée grandes tailles, je vous propose de lire cette interview de Blandine Hounyi, la fondatrice, dans Féminin bio.

Comme je suis têtue avec mon histoire de shopping en boutique, et peu sûre de ma taille de bague, j’ai cependant attendu une occasion de pouvoir essayer les bijoux avant de me lancer. J’ai donc sauté sur l’occasion offerte par l’évènement Wake Up Fashion organisé à Paris en octobre dernier (oui, je procrastine) pour essayer les bagues.

Alors ? Alors, je suis ravie. J’aurais sincèrement pu prendre bien plus de choses parce que tout sur le stand était joli. Privilège de ce type de vente, j’ai pu échanger quelques mots avec la fondatrice, Blandine et bénéficier de ses conseils. C’est vraiment chouette ces échanges, ils ajoutent au plaisir de l’achat et de mon point de vue, fidélisent. Si vous êtes créatrice d’une marque grande taille, prenez le temps d’aller à la rencontre de vos clientes, ça change tout.

J’ai jeté mon dévolu sur deux bagues dont celle sur la photo ci-dessous (extraite du site Grandiose). J’aime son volume qui habille joliment mon doigt, j’aime le doré qui n’est pas clinquant mais apporte de la lumière. Et, last but not least, j’aime qu’elle ne me serre pas du tout le doigt. Pouvoir porter une belle bague de façon confortable : cette sensation n’a pas de prix.

J’ai l’impression d’avoir enfin fini une harassante quête. Et pour ça, merci à Blandine qui s’est lancée sur ce marché encore pionnier pour répondre à un besoin, des envies que nous sommes nombreuses à partager.

Les boutiques de bijoux, c’est aussi le type de boutique pour lequel pour une fois, c’est nous qui pouvons être prescriptrices pour les personnes qui font des tailles standard. Je partage donc une de mes adresses préférées à Paris : L’Epicerie fille. La boutique n’a pas spécifiquement de ligne grande taille mais j’arrive tout de même à y trouver, bracelets, colliers, certains modèles de bagues et bien sûr, boucles d’oreille. J’aime leurs sélections. Et surtout, pour moi, c’est une safe place : je n’ai jamais, jamais essuyé aucune remarque négative de leur part quand j’essayais un bijou qui se révélait être trop petit. Elles ont toujours trouvé de quoi me permettre de repartir en ayant comblé mes envies. Cœurs sur elles.

Je termine avec un tips pour se rassurer un peu sur sa taille de bague puisque les ventes en pop up n’arrivent pas tous les jours, l’application Ring Sizer qui aide à déterminer facilement sa taille de bague.

Et petite pensée : n’attendez personne pour vous offrir le bijou que vous méritez ou simplement convoitez. Faites-vous ce cadeau, vous le méritez tellement.

2 commentaires sur « Grandiose, les bijoux inclusifs »

  1. Intéressant cet article et merci pour les liens. Je n’aurais pas pensé aux bijoux, ça m’a permis d’ouvrir les yeux.

    1. Je crois que personne ne pense aux bijoux parce qu’on n’imagine pas que là aussi, il y a une absence de volonté de faire pour tout le monde. Je pense aussi aux personnes qui ont des handicaps ou des maladies comme l’arthrose qui peuvent leur déformer les doigts. Rien pour elles non plus

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :